Aperçu des maladies aorto-coronariennes

Le cœur est le muscle qui travaille le plus dans notre organisme.

Son rôle consiste à assurer la circulation sanguine à travers les organes et les tissus de l'organisme (plus de 100 000 battements par jour). Comme tous les muscles, notre cœur a besoin de beaucoup de sang riche en oxygène pour rester en bonne santé et continuer de fonctionner.

Les artères coronaires sont les vaisseaux sanguins situés dans le cœur et transportant le sang riche en oxygène vers le muscle cardiaque.

Athérosclérose : durcissement des artères.

Chaque année, des millions de patients sont diagnostiqués d'une forme de maladie cardiaque, l'athérosclérose étant l'une des plus courantes.

L'athérosclérose est communément appelée un « durcissement des artères ». Il s'agit d'une accumulation progressive de dépôts graisseux dans les artères, provoquant un rétrécissement, voire une obstruction, des artères.

Lorsque cela se produit dans les artères coronaires, on parle d'athérosclérose coronaire ou de maladie coronarienne.

Vaisseaux sanguins et accumulation de plaque

Les vaisseaux sanguins sains sont résistants et flexibles. Lorsque des dépôts graisseux, appelés plaque, se développent sur la paroi de ces artères, cela peut avoir plusieurs conséquences :

  • La paroi de l'artère devient plus épaisse et plus rugueuse.
  • L'accumulation de plaques réduit le passage dans l'artère.
  • Le rétrécissement rend plus difficile la circulation du sang dans l'artère.
  • Le cœur doit travailler plus dur pour pomper le sang.
  • La plaque peut s'accumuler au point d'empêcher complètement la circulation du sang dans l'artère.
  • La plaque peut également se « rompre » ou se détacher de la paroi de l'artère, entraînant une obstruction partielle ou complète, ce qui risque notamment d'empêcher l'apport sanguin au niveau du muscle cardiaque.

En cas d'obstruction d'une ou de plusieurs artères, le tissu cardiaque ne reçoit pas l'apport sanguin dont il a besoin pour fonctionner. Cela peut entraîner une légère douleur à la poitrine (angine), voire une crise cardiaque sévère.

Traitement de l'athérosclérose coronaire

Pour les personnes diagnostiquées d'une athérosclérose coronaire, l'une des options de traitement est le pontage aorto-coronarien, une intervention chirurgicale sur le coeur visant à rétablir la circulation sanguine.

Comprendre le pontage aorto-coronarien ?

Le pontage aorto-coronarien, ou PAC, est une procédure visant à rétablir une bonne circulation sanguine vers le cœur. Beaucoup de patients sont surpris d'apprendre qu'un pontage coronarien comprend en fait deux interventions chirurgicales.

  1. Il s'agit en premier lieu de retirer (ou de prélever) un ou plusieurs vaisseaux sanguins sains au niveau de la poitrine, de la jambe ou de l'avant-bras, qui seront utilisés pour créer un ou plusieurs pontage(s).
  2. Ensuite, le chirurgien crée le pontage, ou déviation, autour de l'artère (ou des artères) endommagée(s) ou obstruée(s) au niveau du cœur à l'aide des vaisseaux prélevés.

Ces nouveaux pontages permettent alors au cœur de recevoir l'apport sanguin dont il a besoin.

Cœur avec pontage

Partie de l'intervention consacrée au pontage

Lorsque le chirurgien utilise un vaisseau prélevé sur l'avant-bras ou sur la jambe, il relie (ou greffe) une extrémité du vaisseau prélevé à l'aorte, qui approvisionne le cœur en sang. L'autre extrémité est fixée à l'artère coronaire qui est obstruée, en en contournant la partie bouchée pour rétablir la circulation sanguine.

Il n'est pas rare qu'un chirurgien effectue une ou plusieurs greffes au cours d'une opération. Selon le nombre de greffes de pontage effectuées, on parle de double (2), de triple (3) ou de quadruple (4) pontage (voire plus).