Procédures

Si un pontage aorto-coronarien a été recommandé par le médecin pour vous ou l'un de vos proches, cette section vous aidera à comprendre cette intervention chirurgicale couramment pratiquée.

La procédure se déroule en 2 parties :

Prélèvement d'un vaisseau. Pour obtenir le vaisseau sanguin qui servira de greffe de pontage, une procédure distincte est requise juste avant la phase de l'opération consacrée au pontage. Ce prélèvement de vaisseaux est couramment effectué de trois façons différentes :
prélèvement classique, bridging et prélèvement mini-invasif de vaisseaux sous endoscopie (PVE)

Pontage coronarien. Il s'agit d'une procédure chirurgicale consistant à contourner une ou plusieurs artères coronaires obstruées à l'aide d'un vaisseau sanguin afin de rétablir un flux sanguin normal vers le cœur. Ces greffes proviennent généralement des propres artères et veines du patient situées au niveau de la poitrine, de la jambe ou de l'avant-bras.

Partie de l'intervention consacrée au pontage

Lorsque le chirurgien utilise un vaisseau prélevé sur le bras ou sur la jambe, il relie (ou greffe) une extrémité du vaisseau prélevé à l'aorte, ce qui permet au sang de circuler dans la greffe. L'autre extrémité est fixée à l'artère coronaire qui est obstruée, en en contournant la partie bouchée pour rétablir la circulation sanguine dans le muscle cardiaque.
Il n'est pas rare qu'un chirurgien effectue une ou plusieurs greffes au cours d'une opération. Selon le nombre de greffes de pontage effectuées, on parle de double (2), de triple (3) ou de quadruple (4) pontage (voire plus).

     Cœur avec pontage

 

Pendant la procédure de pontage, deux options s'offrent au chirurgien :

  1. Arrêter le cœur et utiliser une machine cœur-poumon (Circulation Extra-Corporelle ou CEC).
  2. Maintenir les battements de votre cœur pendant l'opération (sans CEC ou « à cœur battant »)

Pontage avec Circulation Extra-Corporelle

Les procédures de pontage sont devenues courantes dans les années 1960, suite à l'invention de la machine cœur-poumon. La machine Coeur-Poumon (CEC) assume temporairement le travail du cœur et des poumons. Cela permet d'arrêter le cœur pendant l'intervention de pontage aorto-coronarien. La machine cœur-poumon (CEC) approvisionne le sang en oxygène et maintient la circulation sanguine pendant que le chirurgien se charge de suturer les greffes.

Une fois l'opération terminée, le cœur retrouve son rythme normal et la machine cœur-poumon (CEC) n'est plus nécessaire.

Cette machine a permis aux chirurgiens de sauver des millions de patients. Mais son utilisation comporte toutefois des risques potentiels, notamment chez les patients à haut risque et chez ceux atteints de diabète ou de maladie rénale. Ces patients sont plus susceptibles de souffrir de complications dues à la chirurgie coronarienne. 1,2,3

Pontage à cœur battant

Avec le pontage à cœur battant, le cœur continue de battre et d'approvisionner l'organisme en sang oxygéné pendant que le chirurgien réalise les greffes de pontage. Chez certains patients, l'utilisation de la machine cœur-poumon peut accroître le risque pendant l'opération et leur chirurgien préfère maintenir les battements du cœur pendant l'intervention afin de minimiser le risque de certaines complications.

1. Kowalewski M, Pawliszak W, Malvindi PG, Bokszanski MP, Perlinski D, Raffa GM, et al. Off-pump coronary artery bypass grafting improves short-term outcomes in high-risk patients compared with on-pump coronary artery bypass grafting: Meta-analysis. J Thorac Cardiovasc Surg. 2016 Jan;151(1):60-77.
2. Wang Y, Shi X, Du R, Chen Y, Zhang Q. Off-pump versus on-pump coronary artery bypass grafting in patients with diabetes: a meta-analysis. Acta Diabetol. 2017 Mar;54(3):283-292.
3. Keeling WB, Williams ML, Slaughter MS, Zhao Y, Puskas JD. Off-pump and on-pump coronary revascularization in patients with low ejection fraction: a report from the society of thoracic surgeons national database. Ann Thorac Surg. 2013 Jul;96(1):83-8: discussion 88-9.

Si un pontage aorto-coronarien a été recommandé par le médecin pour vous ou l'un de vos proches, cette section vous aidera à comprendre cette intervention chirurgicale couramment pratiquée.

La procédure se déroule en 2 étapes :

Prélèvement de vaisseau. Pour obtenir un vaisseau sanguin qui servira de greffe, une procédure distincte est en fait requise juste avant le pontage proprement dit. Ce prélèvement de vaisseaux est couramment effectué de trois façons différentes : prélèvement classique, bridging et prélèvement mini-invasif de vaisseaux sous endoscopie (PVE)

Pontage coronarien. Il s'agit d'une procédure chirurgicale consistant à contourner une ou plusieurs artères coronaires obstruées à l'aide d'un vaisseau sanguin afin de rétablir un flux sanguin normal vers le cœur. Ces greffes proviennent généralement des propres artères et veines du patient situées au niveau de la poitrine, de la jambe ou du bras.