Comprendre le pontage aorto-coronarien ?

Le pontage aorto-coronarien, ou PAC, est une procédure visant à rétablir une bonne circulation sanguine vers le cœur. Beaucoup de patients sont surpris d'apprendre qu'un pontage coronarien comprend en fait deux interventions chirurgicales.

  1. Il s'agit en premier lieu de retirer (ou de prélever) un ou plusieurs vaisseaux sanguins sains au niveau de la poitrine, de la jambe ou du bras, qui seront utilisés pour créer un ou plusieurs pontage(s).
  2. Ensuite, le chirurgien crée le pontage, ou déviation, autour de l'artère (ou des artères) endommagée(s) ou obstruée(s) au niveau du cœur à l'aide des vaisseaux prélevés.

Ces nouveaux pontages permettent alors au cœur de recevoir l'apport sanguin dont il a besoin.

Cœur avec pontage

Partie de l'intervention consacrée au pontage

Lorsque le chirurgien utilise un vaisseau prélevé sur le bras ou sur la jambe, il relie (ou greffe) une extrémité du vaisseau prélevé à l'aorte, ce qui permet au sang de circuler dans la greffe. L'autre extrémité est fixée à l'artère coronaire qui est obstruée, en en contournant la partie bouchée pour rétablir la circulation sanguine dans le muscle cardiaque.

Il n'est pas rare qu'un chirurgien effectue une ou plusieurs greffes au cours d'une opération. Selon le nombre de greffes de pontage effectuées, on parle de double (2), de triple (3) ou de quadruple (4) pontage (voire plus).

Partie de l'intervention consacrée au pontage

Lorsque le chirurgien utilise un vaisseau prélevé sur le bras ou sur la jambe, il relie (ou greffe) une extrémité du vaisseau prélevé à l'aorte, qui approvisionne le cœur en sang. L'autre extrémité est fixée à l'artère coronaire qui est obstruée, en en contournant la partie bouchée pour rétablir la circulation sanguine.

Il n'est pas rare qu'un chirurgien effectue une ou plusieurs greffes au cours d'une opération. Selon le nombre de greffes de pontage effectuées, on parle de double (2), de triple (3) ou de quadruple (4) pontage (voire plus).

Partie de l'intervention consacrée au pontage

Lorsque le chirurgien utilise un vaisseau prélevé sur le bras ou sur la jambe, il relie (ou greffe) une extrémité du vaisseau prélevé à l'aorte, qui approvisionne le cœur en sang. L'autre extrémité est fixée à l'artère coronaire qui est obstruée, en en contournant la partie bouchée pour rétablir la circulation sanguine.

Il n'est pas rare qu'un chirurgien effectue une ou plusieurs greffes au cours d'une opération. Selon le nombre de greffes de pontage effectuées, on parle de double (2), de triple (3) ou de quadruple (4) pontage (voire plus).